Stupeur et tremblements - Amélie Nothomb

Stupeur et tremblements

187 pages

 

Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant. D'erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de surveillante des toilettes, celui de l'humiliation dernière.

* - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - *

Ce livre est une véritable claque en pleine figure !

Le fonctionnement de l'entreprise

On apprend d’abord en douceur le fonctionnement d’une entreprise Japonaise et la méchanceté que celle-ci peut avoir à l’égard des femmes avec des engueulades et des réprimandes publiques pour rien. On voit petit à petit que personne ne viendra en aide à Amélie-San et que des codes de conduites sont à respecter rigoureusement au pays du soleil-levant.

 

La différence déducation entre les filles et les garçons

Puis vient le moment où l’on apprend comment les jeunes filles sont élevées et comment elles sont forcés par l'éducation de s’adapter à la mentalité de la société pour ne pas briser la réputation qu’elles possèdent. On voit comment elles sont privées de toute imagination, de tout droits et de tout rêves, et toute les obligations ridicules qu'elles doivent respecter; on comprend vite que la seule possibilité et le seul droit qui leur permet de rester digne est le suicide. Pour nous, occidentaux c'est une éducation totalement déséquilibré comparée à celle inculquée aux garçons qui eux n'ont pas autant d'interdiction. Cette éducation donne l’impression de priver ces êtres humains de sexe féminin de tout sentiments, de toute liberté de pensée, jusqu’au point de les modéliser et de les utiliser entant que simple objet qui malheureusement ne détiennent aucune fonction et ne sert pour finir à rien.

 

Des coutumes totalement différentes

Lorsque l’on vient d’un pays occidental et que nous avons été élevés dans le bonheur, le plaisir et surtout l’égalité, c’est très difficile de concevoir ce genre d’éducation. On ne trouve aucun fondement dans ces réprimandes, ces interdictions et cette dévalorisation continuelle qui leur sont inculquées. La considération et le respect sont importants au Japon et très dur à avoir en étant une femme et d'autant plus si l'on est une femme étrangère. 

 

La dénonciation du harcèlement moral

Ce livre est un véritable coup de poing, il met la lumière sur ce phénomène qu’est le harcèlement moral au sein des entreprises, ce livre est vraiment effroyable car nous voyons l’évolution négative d’Amélie-San au sein de la hiérarchie.

 

Une détermination sans faille

La détermination d'Amélie montre bien que ce que les autres pensent de nous importe peu du moment que nous avons de l’estime pour nous-même, en effet chaque personne est douée lorsqu’elle fait une chose qui l’intéresse et qui lui tient à cœur, il suffit de trouver ce qui lui plait et elle vous montrera qu'elle est capable de réaliser des miracles.

 

En conclusion

Pour finir j'ai bien aimé ire ce livre assez atypique puisqu'il n'y a pas de chapitre, c'est mon premier Nothomb et sincèrement j'ai beaucoup aimé, c'est une lecture fluide et courte mais qui demande énormément d'attention pour comprendre tout ce qu'elle a voulu nous faire comprendre.

Nous comprenons bien à la fin pourquoi ce titre "Stupeur et tremblements" à été choisi pour ce livre.

 

Contemporain Autobiographie

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×