Valentine Goby_ Kinderzimmer

Kinderzimmer

254 pages

4 eme de couverture :

“Je vais te faire embaucher au Betrieb. La couture, c’est mieux pour toi. Le rythme est soutenu mais tu es assise. D’accord ?
– Je ne sais pas.
– Si tu dis oui c’est notre enfant. Le tien et le mien. Et je te laisserai pas.
Mila se retourne :
– Pourquoi tu fais ça ? Qu’est-ce que tu veux ?
– La même chose que toi. Une raison de vivre.”

****

Cette auteure a un réel talent ! J’ai été même très surprise que ce ne soit pas un témoignage mais une fiction histoire. Valentine Goby apporte vraiment des recherches qui font la différence. Tout passe par son écriture ! Elle est tellement forte, nous transmet tellement de choses que même si le contenu est horrible on le lit par hypnose. Je trouve que ce livre est un chef œuvre, il n’y a pas de mot. Ce livre est une réelle mine d’or pour les professeurs mais aussi pour tout type de lecteur parce que le texte nous parle tout seul. On parle très peu des camp de travail féminin du moins j’en ai très peu lu et le fait de voir ses camps remet les choses en place de la meilleure manière. On rencontre Mila qui à l’entrée du camp à caché sa grossesse. on voit ce petit bout de femme se battre pour cacher cet enfant ‘’ péché’’, il va finalement être son moteur pour survivre.

À travers cette lecture je ne me suis jamais sentis aussi libre. Mila donne une leçon de vivre qu’on ne connaît pas forcément parce que pour nous qui n’avons pas connu la guerre tout nous est dû. Mila se bat pour être libre et ça nous l’avons vite oublié. Je trouve que l’on ne se remémore pas assez cette partie de l’histoire qui est aussi horrible que les camps masculins. Mila nous raconte avec une telle précision et une telle rage que tout nous arrive à la figure. Mila nous montre comment ses femmes qui étaint comme vous et moi se retrouve dénaturé, comme des bêtes sales, elle nous décrit comment ces nazis dénaturalise l’humain finalement. Je n’avais pas envie de quitter Mila. Elle est tellement attachante et elle donne une telle force par son courage et sa volonté de survivre qu’on veut la garder avec nous l’aider même devenir son amie. Même les autres personnages nous donnent ce sentiment d’appartenance parce que la survie rapproche, créé des liens forts et on s’attache vite. Aucune d’elles n’a envie de mourir et cela se comprend. Ce livre apporte une symbolique très forte du fait qu’il faut toujours se battre pour survivre, rester fort et surtout s’entraider. La vie vaut le coup.

En clair : ce roman est une vraie mine d’or et on a du mal à s’en détacher, c’était une réelle déchirure de devoir fermer ce livre et de quitter ces personnages. Surtout il éclaire une part d’histoire qu’on néglige.


 

 

Historique Contemporain

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bloggers

Cherchez-vous un magasine 100 % livresque jeunesse ou bien young adulte ?

Bloggers' est fait pour toi ! De plus il regroupe des actualités divers, des conseils de lecture, des concours et bien plus encore ! 

Ça te dis ? c'est par là 

Abonne-toi tu verras c'est magique !

 

 

×