Tania Huff - Les Aventure de Vicky Nelson tome 1

Le prix du sang

316 pages. 


4 eme de couverture :

Soudain, un cri horrible retentit dans une station de métro déserte. Vicki Nelson se précipite. Trop tard. La victime est morte, la gorge déchiquetée. Vicki entrevoit une silhouette fantasmagorique qui disparaît dans le tunnel. D'autres victimes exsangues sont découvertes, et on chuchote qu'il y aurait un vampire à Toronto ! Ex-flic devenue détective privée depuis qu'elle est atteinte d'une maladie dégénérative qui la prive peu à peu de l'usage de la vue, Vicki décide de mener une enquête parallèle à celle de la police. Les vampires n'existent pas, il doit y avoir une explication rationnelle. Mais, lorsque Vicki se verra proposer l'aide de Henry Fitzroy, séduisant écrivain âgé de quatre cent cinquante ans, toutes ses belles certitudes vacilleront... 

 

****

 

    Il s’agit d’un livre précurseur de ce genre littéraire, le bit-lit  démarre sur les chapeaux de roues.  

    L’histoire est vraiment pas mal, il y a suffisamment d’action, on sent bien l’influence de la presse sur les personnages qui les entraîne à faire des actes horrible. Dans cette histoire on remarque aussi le vrai visage de la police très terre à terre et peu compétant dans cette affaire surnaturel.   

    Ce que j’ai trouvé vraiment bien c’est qu’on a plusieurs points de vue, on n’est pas bloqué au point de vue de Vicki. On a le point de vu de la détective, d’un tiers vampire, du tueur et des nombreuses victimes. Je trouve quand même que ce livre est plein d’énergie malgré que ce soit le premier de son genre. J’ai beaucoup aimé cette cohabitation entre Vicki et un ‘gentil’  vampire. Toutes les actions ont très bien été dosées, ce livre n’en fait pas trop pour moi c'est un très bon point.  

Le seul point négatif que je peux noter mais ce n'est que personnel. On devrait couper chaque chapitres en deux  parce qu'ils sont beaucoup trop long. En deux chapitres on a déjà lu 100 pages sur les 300 du livre… Enfin la deuxième petit chose, peut-être est-ce lié, je ne sais pas mais le format n’était pas très bien adapté. Pour une qui aime lire en grand format, le petit peut lui paraître très long ou dur à lire.  

    En clair ce livre n’est pas méchant, il se laisse lire très facilement quand on se laisse tenter. Il mérite quand même d’être lu c’est quand même l’un des pionniers alors ne l’oublions pas, il mérite qu’on le lise au moins une fois. Bonne lecture à vous.  

 

 


 

 

Bit-Lit

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×