Survivre avec les loups - Misha Defonseca

Survivre avec les loups 1

283 pages

Résumé :

1941. Les parents de Misha, réfugiés en Belgique, sont déportés. La famille qui la cache étant sur le point de la livrer aux nazis, la petite fille décide de fuir. Vers l'Est. Là où, lui a-t-on dit, ses parents ont été emmenés... Allemagne, Pologne, Ukraine...

D'un village à l'autre, Misha vole pour se nourrir et se vêtir. Dans la forêt, elle est recueillie par un couple... de loups. Elle va adopter leurs comportements et se faire accepter par la meute. Pendant quelques semaines, elle n'est plus seule... Durant ces quatre années d'errance à travers une Europe à feu et à sang, Misha découvre la violence des hommes et l'humanité des bêtes.
Au terme de son périple, elle retrouve le monde de ses semblables. Parvenir à y vivre sera une nouvelle épreuve...

 

* - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - *

 

C’est un livre qui m’a énormément touché. J’ai adoré le personnage de Misha, 8 ans, débrouillarde, forte et bien décidée à retrouver ses parents. L’auteur nous fait comprendre la situation historique actuelle et la façon dont sont pris en charge les orphelins, on se sent vraiment présent à cette époque qui fut atroce. Cette histoire parait tellement réelle, on sent la douleur, le courage comme si l’histoire à était vécu par l’auteur. (Je regrette que l’auteur nous ait menti à ce propos, mais je comprends la raison pour laquelle elle l’a fait). Cela reste néanmoins pour moi une des histoires les plus touchantes que j’ai pu lire car elle reflète l’atrocité qui émanait de la race humaine à cette époque-là. Cette histoire m’a fait rêver étant jeune, mais j’aurais aimé que l’auteur parle un peu plus des loups, car je m’attendais à plus de passages en leur présence.

 

Je suppose que plusieurs personnes boudent ce livre du fait de l’aveu de l’auteur, mais personnellement, j’ai décidé de croire qu’elle est réelle, et quand on y croit, l’histoire est juste magnifique.

 

 " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # "

 

«On m'appelait la fille du traître parce que mon père était soupçonné d'avoir parlé sous la torture... J'ai détesté ceux qui m'ont accueillie. Je me suis sentie juive... Je me suis raconté une autre vie, loin des hommes que je détestais. C'est aussi pour cela que je me suis passionnée pour les loups. Ce livre, cette histoire, n'est pas la réalité réelle, mais ma réalité.»  Monique De Wael

Contemporain

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Satine's books
  • 1. Satine's books (site web) | 24/02/2017

Je suis heureuse de voir que ta lecture t'a plu. =) C'est le principal!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×