Simona Ahrnstedt_Une nuit, rien qu'une seule

Une nuit rien qu une seule

576 pages

4 eme de couverture :

L’éblouissante Natalia De la Grip est la fille de l’une des plus riches familles de Suède. Étoile montante de la finance, elle ne souhaite rien d’autre que l’admiration de son père, dirigeant d’Investum.
David Hammar, bad boy de la finance suédoise, a des vues sur cet empire industriel… et sur Natalia. Il espère qu’elle le mènera à son père et l’aidera à son insu à réussir une OPA hostile. Son désir de vengeance contre l’homme le plus puissant du pays remonte à son enfance.
Dès leur rencontre, l’attirance entre les deux jeunes gens est irrésistible. Le temps d’un été suffocant et moite, entre Stockholm et les « Hamptons » suédois, ils enchaînent les rendez-vous passionnés alors même que David prépare son coup d’éclat.

****

J’avais des appréhensions par rapport à ce livre parce que je pensais que ce livre était vraiment imprégné par la finance. Tout le monde peut se tromper. L’histoire avait dû à commencé et j’ai eu un peu peur mais plus l’histoire avançait et plus on se plaît dans ce monde suédois de la finance. J’ai aimé cette histoire parce que l’auteure est suédoise, elle a caché des petits mots en suédois. Je trouvais ça sympas d’aller chercher les villes, les bâtiments ou même les expressions. Cela rend l’histoire plus réelle et accessible. L’idée du livre est assez géniale et simple. Elle n’a pas vulgarisé le monde de la finance au contraire elle nous raconte ce qu’est une OPA sans forcément avoir besoin d’avoir tout compris.

 

Les personnages sont si similaires. Quand on voit David qui ne vit que pour son boulot et Nathalia qui se démène pour l’entreprise de son père. Ces deux personnages étaient faits pour être ensemble. L’histoire est construite comme les Hamptons. C’est-à-dire qu’il y a des rebondissements, des coups d’éclat. Plus l’histoire avance et plus David se dévoile, on voit un requin de la finance en surface mais à l’intérieur un homme qui tente de venger sa sœur. Malheureusement Nathalia est une victime collatérale de la vengeance de David. De l’autre côté il y a Nathalia, celle qui vit pour son boulot, qui finit par tomber amoureuse de David. La famille de Nathalia est assez archaïque, et c’est assez énervant de voir ses idées assez archaïques. Le père n’accepte pas de perdre, n’accepte pas l’opinion de sa fille. C’est assez dérangeant de suivre. On voit aussi que le schéma social se répète et je pense que ce livre m’a beaucoup surprise.

En clair : J’ai fini par apprécier ce roman qui se dévoile et nous offre une vision de la finance qu’on n’a pas forcément la curiosité d’aller lire. Je le conseille à ceux qui aimeraient découvrir cet univers.

 

 

Romance

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bloggers

Cherchez-vous un magasine 100 % livresque jeunesse ou bien young adulte ?

Bloggers' est fait pour toi ! De plus il regroupe des actualités divers, des conseils de lecture, des concours et bien plus encore ! 

Ça te dis ? c'est par là 

Abonne-toi tu verras c'est magique !

 

 

×