Sarah McCoy- La bonne étoile d'Elsie/ Un gout de cannelle et d'espoir

La bonne etoile d elsie

 
505 pages
4 eme de couverture :
 
lemagne 1944. Naïve et innocente, Elsie traverse la guerre à l’abri de la petite boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi, loin d’être indifférent à son charme. Lors de la soirée de Noël du parti, elle échappe de peu à un viol grâce à un petit garçon juif. Seul et sans défense, il demande à la jeune fille de le cacher. Prendra-t-elle le risque ? États-Unis, de nos jours. À quatre-vingts ans, Elsie s’active toujours derrière les fourneaux de sa boulangerie. Elle rencontre Reba, une journaliste venue l’interroger sur les fêtes de Noël du passé…
 
****
 
    En refermant le livre que j'ai dévoré un seul mot m'est venu waouh. Ce livre est genial. Pour les inconditionnel de la grande guerre c'est un livre qu'on peut lire il assouvie certains desires qu'on ne connaissait pas. Malgré que ce ne soit pas une histoire vrai on n'y croit,  les recits d'Elsie sont tres realistes. On peut penser que c'est inspiré d'un vrai témoignage.
      Les chapitres sont court et les points de vue s'alterne entre le présent et l'année 1944 cela est plutôt agréable on a pas le temps dans avoir trop mais on a aussi beaucoup d'i formation en meme temps mais ça reste quand meme tres accessible. Le recit est ecrit de tout les points de vu a la premiere personne ce qui est plutot bien on recent tout on s'y plonge vraiment 
          Cette histoire nous replonge dans un passé douloureux que personne ne veut revivre mais que les generation furure doient entretenir pour ne pas faire les memes erreures. J'ai adoré cet univers de guerre tant de cruauté par des gens fanatique enrôlé dans des ideo qui conduit a l'éradication d'un peuple innencent j'ai aimé le role qu'Elsie a joué elle a sauvé un enfant juif corps et ame qlors que sa famille etait pour Hitler. D'aillers la lettre de fin est très emouvante et nous montre juste que la doctrine qu'on nous inculque n'est pas forcement la bonne et qu'il faut parfois bravé c'est propre principes inculqué par cette doctrine pour devinir un héro.
                En dernier je dirai que dans l'ensemble on ne tombe pas dans le cliché de la guerre il explique juste cet episode avec un peu de légèreté par moment mais aussi de dureté. Bien-sûr on retrouve la mentalité Allemande de l'époque qui tape un peu sur le système.
Il faut juste ce lancé pour ceux qui non pas encore lu ce livre parce que malgré tout il vaut le détour... 
 

Historique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×