Polly Shulmann_La malédition de Grimm

Grimm

516 pages 

4 eme de couverture :

Elizabeth Drew, 15 ans, s’ennuie au lycée, peine à s’y intégrer, et ne s’entend pas avec la nouvelle femme de son père. Sur les conseils de son prof préféré, elle se présente à un entretien d’embauche pour un emploi de bibliothécaire. Or, il ne s’agit pas d’une bibliothèque ordinaire : aucun livre à l’horizon, seulement des objets, certains inspirés des romans de G. H. Wells, d’autres issus des contes des frères Grimm – comme les bottes de sept lieues ou le miroir magique de la belle-mère de Blanche-Neige…
Bientôt, Elizabeth apprend la vérité : les objets entreposés dans la galerie Grimm sont magiques ! Mais ce n’est pas tout : les gens peuvent les louer, à leurs risques et périls. Car la magie est parfois dangereuse, et le genre de caution que doit laisser l’emprunteur est assez insolite : son sens de l’humour ou son premier-né, ou encore ses souvenirs d’enfance...

~

L’auteure

Je dois avouer que l’histoire m’a beaucoup intrigué que ce soit le titre ou bien la couverture. Polly Shulmann a aussi écrit un one shot en plus de cette trilogie. Je dois avouer qu’elle a une très grande imagination mais surtout une écriture très accessibles. On a vraiment envie de continuer cette saga avec beaucoup de plaisir, les références sont accessible et on a envie de découvrir ou redécouvrir ces références au-delà du livre. C’est vraiment sympathique.

 

L’histoire

C’est une lecture que j’ai trouvée très douce même si je n’étais pas du tout dans l’état d’esprit du livre. J’ai eu l’impression d’une ‘Je t’aime moi non plus’ J’avais envie de le lire mais en même temps si le livre était fermé, je ne me poussais pas à le lire. c’est assez étrange. L’histoire en soi est vraiment pas mal. On rencontre Élisabeth, une fille ordinaire qui va trouver un travail dans une bibliothèque, c’est là que tout commence. Je n’ai pas trouvé de point faible à ce livre, il reste très jeunesse mais je suis sur qu’il peut plaire à un très large public. On apprend beaucoup de choses sur les comptes de Grimm et je trouvais cela très instructif on a envie de faire nos propres recherches. J’ai trouvé cette attention très bien, une sorte de petit plus au récit.

 

 

Les personnages

Tous les personnages créent un lien avec nous et cela les rend très attachants. D’un autre côté on apprend à se méfier d’eux c’est assez déroutant. On ne sait plus qui croire, qui aimer et qui détester. Bien sûr j’ai trouvé un peu gros le fait qu’Élisabeth réussisse en si peu de temps à tout résoudre alors qu’elle n’a rien de spéciale. Il y a aussi une histoire d’amour qui était très exiguë. Clairement on ne sait pas si c’est ou non parce qu’on doute par le manque d’information. J’ai trouvé dommage que le livre soit aussi lent parce que du coup toutes les informations manquantes nous sont balancées à la fin comme si elle se débarrassait de tout ça à la fin. J’aurais aimé plus.

 

Conclusion

Je le conseille fortement, je l’ai trouvé plutôt pas mal. Il entretient notre âme d’enfant et nous fait rêver encore un peu. C’est une lecture simple et accrocheuse. Il faut vraiment être dans l’état d’esprit sinon ça peut être compliqué.

 

Jeunesse Fantastique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !