Mary Ann Shaffer & Annie Barrows - Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Cercle litteraire patate

400 pages

4 eme de couverture : 

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

****

C’est un excellent livre, indubitablement ! Tout dans ce livre est génial. Ce récit sous forme épistolaire de 1946 nous donne l’impression d’être privilégié parce qu’on a le droit de lire cette relation. C’est un peu comme si on farfouillait dans le grenier de grand-père et qu’on tombait dessus. J’ai eu cet effet-là en tout cas. On entame un voyage dans le temps de la première à la dernière page ! L’histoire est située dans l’après-guerre avec des flashs back au temps de guerre. Il s’agit de Juliette qui entame une correspondance avec Dawsey de Guernesy. Je suis convaincue qu’on ne peux pas comprendre la Puissance de l’écriture épistolaire tant qu’on ne l'a pas vécu. Certes il n’y a que des lettres ( c’est le but) mais on s’attache tellement à cet univers, ses personnages. On apprend beaucoup de chose sur les personnages parce que les lettres sont plus intimes que l’on ne pense. La guerre a fait beaucoup de dégâts autant sur les personnes que les lieux, c’était vraiment intéressant de lire cette post-guerre . On lit peut lire ce livre avec simplicité et décontraction ou bien avec conscience et gravité à vous de voir !

Les personnages sont assez joyeux et on a envie de les connaître ! Ces personnages sont la lumière du livre parce qu’ils sont aux antipodes de leur vie détruite. Les lettres ont vraiment créé un lien entre les différents personnages et nous. Plus j’avais dans ma lecture plus j’avais envie de faire partie de ce groupe d’amis. Ce qui m’a beaucoup fait rire c’est le nom de ce groupe qui est tellement farfelue et insignifiant mais c’est ce qui leurs à sauvé la vie.

En clair : C’est un livre que je conseille réellement à tous les curieux mais aussi ceux qui veulent découvrir ces auteures foncer ! C’est réel coup de coeur pour ma part !

 

Historique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×