Lauren Oliver_ Le dernier jour de ma vie

Beforeifall

450 pages

4 eme de couverture :

Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour changer votre destin ?" Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?

 

 

Tant de choses deviennent belles quand on sait les regarder.’

 

    J’ai eu beaucoup d’avis positif sur ce livre et beaucoup de coup de coeur. L’histoire démarre sur un accident de voiture, ce qui nous entre directement dans le vif du sujet c’est-à-dire ‘pouvons-nous avoir une seconde chance ?’ Mon ressenti sur ce sujet est assez vaste mais j’avais une appréhension. J’avais peur que le fait que cela tombe dans le cliché ou même que je m’ennuie. Heureusement ce n’est pas le cas. Il s’agit de Samantha, fille assez superficielle, qui au fil du livre va comprendre que sa seconde chance va être sa porte de sortie pour revivre. La narration interne est très bien choisie parce que Samantha est le personnage-clé. Cette narration est comme une boucle. Chaque jour Samantha revit la même journée depuis sa mort, et je me demande du coup si les personnes qui décèdent avant d’avoir fini de vivre, recommencent inlassablement leur dernière journée, ce serait une sorte de peine pour ceux qui meurent prématurément. La narration me donnait le tournis et un sentiment de claustrophobie. Au début je ne comprenais pas pourquoi tous les jours recommençaient, bizarrement elle ne revit pas exactement la même journée. Nos actes ont une incidence sur le fil de cette journée qui recommence inlassablement. C’est très enrichissant parce qu’on a une autre vision de la mort, certes de façon assez hypothétique. Cela nous intrigue tous c’est ce qui est le plus important !

 

    Les différents personnages sont très détestables. Je les ai tout de suite mis dans la catégorie des écervelés. Elles sont toutes les 4 le stéréotype de la fille superficielle, très nombriliste mais surtout très méchante. Je pense que ce genre de personnage a besoin de cette ‘mort’ pour comprendre qu’elles agissent mal. Samantha en a fait les frais, je dois avouer que c’était celle qui était la moins atteinte par ce syndrome. C’était très intéressant de voir comment Samantha évolue au fil de l’histoire. Elle finit par comprendre ou essaie de comprendre quel est son salut. Je me suis prise d’affection pour elle, parce qu’elle est coincée dans ce dernier jour et elle doit comprendre comment elle a mal agi. Ce qui était assez intéressant c’est qu’elle se souvenait à chaque fois de tous ce qu’elle avait fait dans les différentes versions et cela faisait avancer l’histoire. Il y a 7 chapitres on peut alors penser que Dieu lui aurait donné 7 jours pour comprendre comment se racheter. On a une légère connotation religieuse mais cela serait trop poussé.

 

En clair : j’aurais aimé plus mais pourtant ce livre se suffit déjà à lui-même. Il nous fait réfléchir au-delà du récit tout en nous divertissant. Le style de l’auteur nous accroche et on a envie d’un Happy end. C’est une belle lecture au final même si j’ai quand même eu un avis mitigé sur cette lecture. Je le conseille pour les curieux qui aime découvrir de nouveaux récits.

 

Voilà ce que font les meilleures amies : elles vous retiennent quand vous vous approchez trop près du bord.’


 

 

 

Jeunesse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×