Gustave Flaubert_Madame Bovary

Madamebovary

349 pages 

4 eme de couverture :

Pour son malheur, Emma Bovary est née femme et vit en province. Mère de famille contrainte de demeurer au foyer, elle mène une existence médiocre auprès d'un mari insignifiant. Pourtant, Emma est nourrie de lectures romantiques et rêve d'aventures, de liberté et surtout de passion. L'ennui qui la ronge n'en est que plus violent, au point de la pousser à l'adultère.


 

~

"N'importe! elle n'était pas heureuse, ne l'avait jamais été. D'où venait donc cette insuffisance de la vie, cette pourriture instantanée des choses où elle s'appuyait?"


 

L’auteur

Ce n’est pas mon premier livre de cet auteur. J’ai une relation assez conflictuelle avec cet auteur. Parce que tout le monde l’adore, en tout cas plus que les autres auteurs de sa génération. J’ai lu « Éducation Sentimental » et « Madame Bovary » et pourtant il me manque encore ce petit plus qui me fera dire ça c’est un auteur que j’aime. C’est un auteur très connu, il a fait beaucoup de livres connus ou moins connus. Mais je ne pense pas qu’il faille commencer par ces deux-là ou alors il faut vraiment être dans la bonne période et en avoir envie.


 

L’histoire

Je pense que l’histoire est assez connu, appréciée ou détestée. Après avoir lu ce livre, je comprends tout ce que disent les gens à propos de ce livre. Il est étrange et triste à la fois. Il nous laisse un sentiment de soulagement quand on le referme. Je pense même que ce livre aura du mal à décoller son étiquette de livre de cours. Je l’avoue l’histoire n’est pas transcendante mais il se lit quand même. Je peux aussi comprend que des personnes aiment ce livre, il n’est pas complètement négatif. Il faut vraiment le lire quand on en a envie ou besoin parce que ce n’est pas un livre que l’on doit imposer. L’histoire en soi est assez simple, il s’agit de la vie d’Emma qui n’est pas satisfaite de sa vie et va finir par la rêver. On suit ce personnage dans toutes ses péripéties. Je ai trouvé l’histoire aux reflets de son époque. Ce livre est composé en plusieurs parties, c’est le style de l’époque. Je n’ai pas vraiment fait attention à quoi elles correspondaient c’est assez flou peut-être aux grandes étapes de sa vie.


 

Les personnages

Les personnages sont de leur époque, très distinguée, riche, propres sur eux. Emma a une vie plus sulfureuse et je ne sentais pas proche de ce personnage mais en même temps si. C’est un personnage qui est marié à une autre mais qui rêve une autre vie ça reste aussi un sujet actuel. On peut dire que les personnages sont peu attachants mais on a une telle compassion et une telle pitié pour ces personnages tellement caricaturaux que cela en deviendrait presque lyrique.


 

L’idée du rêve

C’est un peu pour cela que ce livre est une torture pour les étudiants et le must pour les enseignants et je peux comprendre, on a vraiment de quoi faire avec la notion du rêve. Tout d’abord son contexte, Emma voit des hommes dans les fêtes mondaines et en rêve toutes les nuits pour pallier sa vie qu’elle n’aime pas, de fil en aiguille ses rêves vont être de plus en plus fort et de plus en plus créatif. Le rêve a été le seul échappatoire qu’Emma a trouvée pour se sauver de son mari, c’est assez triste. Il nous berce et nous offre la possibilité de changer de vie pendant la durée du sommeil et Gustave Flaubert l’a bien démontré.


 

Conclusion

je n’ai pas trouvé ce livre très transcendant mais il n’est pas non plus totalement mauvais. Ce livre reste une œuvre classique à part entière, il faut juste qu’il trouve le public qui le traitera à sa juste valeur.

 

~

"Vous est-il arrivé parfois, de rencontrer dans un livre une idée vague que l'on a eue, quelque image obscurcie qui revient de loin, et comme l'exposition entière de votre sentiment le plus délié?".

 

 

Classique

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.
×