Fournaise - Adam Baker

Fournaise

480 pages

 

Irak, 2005. Le voyage à travers le désert de sept hommes à la recherche de l’or de Saddam. Ils forment un groupe improbable de mercenaires estropiés, tueurs et voleurs, vétérans d’une douzaine de guerres différentes. Chacun d’eux n’a qu’une envie : marquer un dernier point avant que la chance ne les abandonne. Ils se retrouvent bientôt livrés à eux-mêmes dans d’anciennes ruines, pris dans une lutte désespérée pour sauver leur vie, affrontant cupidité, trahison et une armée qui ne restera pas morte.

 

*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

 

 

Une histoire différente

 

Nous avons quitté la plateforme pétrolière du tome 1 pour revenir quelques années auparavant dans le désert Irakien, là où tout a commencé. Nous en apprenons plus sur l’origine du virus, sa création et sa propagation. Ce tome 2 nous dévoile tout sur les questions que nous nous posions en lisant le premier volet de la saga.

L’histoire se passe dans un pays en guerre avec des personnages qui ont chacun un lourd vécu et qui se raccrochent tous à l’argent pour effectuer leur dernier coup dans l’espoir de devenir riche et de pouvoir profiter de cet argent pour passer une retraite tranquille loin de tout. Certains personnages comme les filles, Amanda et Lucy sont attachantes, combattantes et nous donnent confiance, tandis que de l’autre côté l’auteur nous fait voir les personnages masculins plus méprisants, empli de trahison et avide de pouvoir, de gloire et d’argent. Le côté non isolé du contexte, le fait qu’il y ait la guerre dans le pays, des histoires de profit par les services secrets et cette affaire dissimulée au grand public ne m’ont pas convaincu.

 

Un démarage délicat

 

J’ai trouvé ce deuxième tome plus lent à démarrer avec moins d’action et beaucoup plus de détails autour du virus et de son apparition. J’ai donc trouvé le livre moins prenant et moins entrainent que « Rempart ». J’ai aimé en apprendre plus sur l’origine du virus qui a touché la terre entière dans le premier tome mais je pense qu’autant de détails n’étaient pas aussi nécessaire.

Du fait de ma difficulté à être rentrée dans l’histoire je suis sur la réserve pour le tome 3 que je ne possède pas encore mais que du coup j’hésite à acheter et à lire. Le côté non isolé de l’histoire et le coté hostile du pays à cette époque ne m’ont pas convaincu.

 

Un avis mitigé 

 

Je suis néanmoins arrivée au bout de se romain pré-apocalyptique et fût très étonnée de la toute dernière fin car elle fait vraiment le lien avec le tome 1. Je trouve juste dommage que « Fournaise » ne fût pas le premier tome car cela aurait été plus logique dans le déroulement mais j’avoue qu’en commençant par celui-là je n’aurais certainement pas lu le suivant... 

Je possède donc pour l’instant un avis mitigé sur cette trilogie post-apocalyptique / horreur car j’ai beaucoup aimé le premier tome et beaucoup moins le deuxième. En espérant que je ne regrette pas l’histoire du tome 3 si un jour je venais à la lire.

 

Horreur

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !