Exilium L'internat - Frédéric Bellec

Exilium

423 pages

 

« Cette semaine-là, de fortes chutes de neige exigèrent la fermeture du lycée où je travaillais comme ‘pion’, mais le maintien exceptionnel de l’internat permit l’hébergement de la poignée d’élèves bloqués sur place. Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme. Sauf que nous n'étions pas seuls ! Au début, j’expliquais aux élèves effrayés que le vent et le froid étaient à l’origine des souffles et des craquements. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans aucun lien avec la météo avait infiltré le dortoir ! Alors que je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France, après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand avait décrit comme une contrée " où se passaient des choses étranges " ! »

 

Je tiens tout d’abord à remercier l'auteur, Frédéric Bellec pour sa gentillesse et sa confiance en moi pour un retour constructif sous forme de chronique ainsi que BoD pour ce service presse et l’envoi du livre.

 

Le livre en apparence est magnifique, la couverture est original de par ses reliefs et de son illusion à faire jaillir une lumière bleu du “ili” de Exilium et du “1”.

L’auteur a décidé d’écrire ce livre sous forme de journal retraçant son expérience d’une semaine au sein de l’Internat du lycée Jean-Moulin avec les quelques élèves qui n’ont pas pu rentrer chez eux à cause de la météo un peu trop neigeuse.

Le livre est organisé avec les jours et les nuits de la semaine, nous avons la plupart du temps des précisions d’heures pour nous permettre de nous situer dans le temps.

Le personnage principal, Frédéric, un AED de lycée est beaucoup apprécié par les élèves car il à la faculté de les écouter et de les comprendre sans les juger ou les envoyer balader, bref le pion rêvé (qui m’a d’ailleurs fait penser à un surveillant que j’ai eu l’occasion d’avoir au collège).

Le livre commence rapidement à avoir un côté angoissant, il fait froid, la neige est plus que présente et nous oblige à rester confiné, l’internat est vieux et en plus il y a des histoires de fantômes dans les quartiers des filles qui transites depuis plusieurs années d’oreilles en oreilles auprès de toutes les générations de lycéens du lycée Jean-Moulin. On se sent oppressé et pris au pièges avec tous les internes présents dans ce dortoir. On souligne le courage dont Frédéric a su faire preuve pour gérer les peurs des jeunes adolescents sans oublier ses petites touches d’humour tout au long du roman qui sont les bienvenus; cela allégeait pour moi les passages un peu lourd où nous avions beaucoup d’informations à assimiler.

J’ai été heureuse d’avoir vécu cette histoire aux côtés de Frédéric qui est un surveillant génial mais avant tout une personnes pleines de bons sens, de raisonnements et qui a le cœur sur la main, c’est un jeune homme pleins de ressources qui débat avec maturité sur la maltraitance des animaux, la bétise des religions et la discrimination pour apporter tout comme l’assistante sociale “l’acceptation de soi” à chaque lycéens en ayant besoin. Le raisonnement sur l’étendue de la connaissance existante non mise à disposition des citoyens nous force à se poser des questions sur le fonctionnement de notre société par rapport à plusieurs sujets comme celui des extra-terrestres.

Après ce côté thriller, le mystère est résolu, j’avoue que je m’en veux énormément, avant de commencer un livre j’aime bien l’analyser en regardant comment il est écrit, composé et faire des recherches en même temps au cours de ma lecture sur ce que j’ai n’ai pas l’habitude de voir comme le titre du livre, le nom donné à ces créatures fantastiques etc.. J’ai un peu trop anticipé l’histoire et malheur j’ai découvert le dénouement de l’histoire au début en étant tombée sur les planches que l’auteur à mises à notre disposition pour mieux imaginer l’internat avec un plan et un dessin ainsi que des éléments qui nous révèlent l’intrigue si on en prend connaissance avant la lecture complète..

Mais j’ai essayé de faire abstraction de ce que j’avais vu pour être totalement surprise, ce que je n’ai pas trop mal réussi fin de compte, donc un conseil : ne soyez pas trop curieux !

J’ai vraiment été transportée dans ce nouveau monde avec ses merveilles et ses secrets au point d’avoir du mal à discerner le réel de la fiction. L’auteur finit ce livre sur une touche de mystère à moitié résolu qui donne envie de lire la suite pour en savoir plus sur ce monde prenant et surprenant ! 

 

Et vous, êtes-vous capable de tout oublier pour tout réapprendre ?

 

 

Vous pouvez découvrir les ouvrages disponibles sur BoD ici : https://www.bod.fr/boutique-en-ligne.html

Thriller Fantastique

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Frédéric Bellec
  • 1. Frédéric Bellec (site web) | 23/05/2017

Merci pour cette jolie chronique.
Voici la première de couverture de l'édition actualisée, avec le "1" lumineux.
Image

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×