Carson McCullers_Le coeur hypothéqué

Coeur hypotheque

352 pages

4 eme de couverture :

« L'ennui, c'est qu'il continuait à voir Sara comme dans un brouillard. Et tout le reste aussi, à cette époque. À croire que tout se brouillait dans sa tête et qu'il devenait fou. (…) Il avait toujours faim, et toujours le sentiment de quelque chose qui se préparait. Quelque chose de terrible qui le détruisait. Mais il refusait que ce pressentiment atteigne son esprit. (…)
Il était sur le point de devenir un homme, et il avait dix-sept ans. »

 

~

 

Tout le monde, un jour ou l’autre, a envie de s’en aller – et ça n’a rien à voir avec le fait qu’on s’entende ou qu’on ne s’entende pas avec sa famille. On éprouve le besoin de partir, poussé par quelque chose qu’on doit faire, ou qu’on a envie de faire, et certains même partent sans savoir exactement pourquoi.

 

L’histoire

Ce livre est sous forme de recueil de nouvelle publié dans différents journaux. Il s’agit de faits de la vie quotidienne que l’auteur décrit avec précision et neutralité qui nous intrigue. Ce que j’ai trouvé intéressant c’est le rapport aux lecteurs, sur certaines nouvelles on a des commentaires du lecteur. Je trouve que cela donne une autre dimension au récit, même s’il y avait peu de ses avis du lecteur. On voit quand même le lien entre le lecteur et l’auteur. Je trouve que c’est un auteur qui manie le banal avec beaucoup de talent.

 

Les personnages

Je ne peux pas parler de tous ces petits personnages, qu’il présente brièvement dans chaque nouvelle. Certaines se suivent avec un personnage clef. C’est un auteur qui change de personnage, d’ethnie parfois selon le message qu’il veut faire passer. À travers ses différents personnages, l’auteur est un grand militant, que ce soit pour la lutte des classes ou la fin des tiers dans une bagarre de foyer. L’auteur nous montre des personnages assez spectateurs du voisinage, un peu comme nous finalement parce qu’on n’agit pas auprès de nos voisins. L’auteur peut aussi présenter des personnages qui fuient leur ville en étant juif. Chaque nouvelle a son message caché et c’est très intéressant.

 

Le rapport à la normalité

Je ne lis pas souvent des nouvelles et encore moins sur le quotidien. On a plus l’habitude de lire des nouvelles d’action, avec un but, une mission. Le fait que l’auteur raconte des scènes de la vie quotidienne, remet les choses en place. On ne les voit plus à cause de leurs banalités. Ces différentes scènes peuvent toucher beaucoup de monde parce que tout le monde peut le vivre ou le vive. Je trouve que c’est un sujet très audacieux.

 

Conclusion

C’est une très belle découverte, ce livre coupe de toutes les lectures actuelles et change les idées. Il mérite d’être découvert par les curieux qui veut tester cet auteur. Il vous permettra de regarder la vie quotidienne avec un autre regard. Bonne lecture à vous.

 

Nouvelle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×