Carène Ponte_ Tu as promis que tu vivrais pour moi

Tu as promis que tu vivrais pour moi

216 pages

4 eme de couverture :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l'homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l'intention de se contenter de paroles en l'air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

****

Il m’était impossible de lâcher ce livre et la raison est très simple, j’ai adoré. Que ce soit sa forme, son originalité, tout me faisait ressentir une émotion. Il s’agit de Molly qui perd sa meilleure amie Marie, à la suite de cet enterrement, elle reçoit les lettres de sa meilleure amie. Cette histoire apporte des rêves autant que des espoirs. On a peut-être tous secrètement rêvé d’avoir des lettres pour mieux vivre après un décès. On est dans l’ambiance dès le début du roman, on ressent énormément de chose, Molly perd sa meilleure amie, la personne la plus importante de sa vie, et son monologue était tellement intense que je pensais avoir perdu ma meilleure amie. Le style de l’auteur est fait pour que Molly soit une personne à part entière, on se reconnaît en elle dès les premières pages. C’est une sensation très agréable. Les chapitres sont datés ce qui nous encre encore plus dans ce présent. La narration à la première personne nous familiarise, nous capte, nous maintienne. J’avais l’impression que si je refermais ce livre j’allais trahir Molly et sa meilleure amie.

Le personnage central est Molly mais aussi Marie, John et Germain. J’ai trouvé l’idée de l’auteur vraiment très intéressante. Marie reste vivante par des lettres qui s’ouvrent chaque mois. Elle orchestre toute la vie de Molly afin qu’elle comprenne que Germain n’était pas l’homme de sa vie. J’ai trouvé cette attention très touchante parce que même si elle ne peut être présente elle veut tout faire pour que Molly soit heureuse mais qu’elle comprenne que sa vie est ailleurs. C’est un peu une histoire comme ps : i love you. C’est assez triste en soi mais c’est une réalité. Je pense que Marie n’aurait pas le même impact si elle avait été un personnage à part entière. Je trouvais cette quête d’une vie meilleure tellement instructive parce qu’on peut se dire ‘’ oui moi aussi je me complais dans une vie confortable ‘’, Marie nous fait comprendre que justement la vie est courte il qu’il faut profiter de la vie le plus vite possible.

En clair : J’ai adoré tout simplement ce livre, il est bourré d’émotions de bonnes ondes, il transmet la joie de vivre et on n’a pas envie de sortir de cet univers parce qu’on a envie d’y vivre. Je le recommande à toutes celles qui ont besoin de réconfort ou non.

 

Contemporain

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×