Audrey Carlan_ Calendar Girl, Janvier

Janvier

154 pages

4eme de couverture :

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escorte girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme...

****

J’ai littéralement dévoré ce livre. Je comprends cet engouement autour de cette nouvelle sortie livresque. Au départ j’avais du mal à lire du young adulte à cause de la façon de parler d’écrire ce n’était pas mon habitude littéraire mais je ne sais pas comment l’expliquer ce livre a légèrement changé mon avis sur la question. J’ai adoré l’univers que l’auteur a mis en place assez rapidement, le reste m’a beaucoup gêner, je ne sais pas si c’est parce que le young adulte est comme ça mais ça m’a dérangé. On utilise des femmes en tant qu’objet, on les loue pour une durée maximum d’un mois et ensuite elles changent de ‘’ clients’’ c’est assez régressif comme idée. On a l’impression que l'on a pas bougé des années 30 c’est révoltant. Je ne conseille pas ce livre aux plus féministes vous allez vous arracher les cheveux. Certes il offre une autre vue sur les relations humaines, ce n’est pas vraiment une idée novatrice sur le sujet, pourquoi ne fait-on pas autant d’engouement pour les hommes objets ? En soi l’histoire n’est pas méchante, il s’agit de Mia, reversée par un milliardaire pendant 1 mois pour rembourser la dette de son père.

Mia est décrite comme canon mais elle est plutôt du style ‘’soi belle et tais-toi ‘’. Elle représente assez bien les filles que l’on peut connaître dans notre quotidien et qui ont tendance à nous agacer. Le style d’écriture est assez crue et va droit au but et pour les amoureux de la langue française cela vous horripilera ! Mia est un personnage assez déluré et j’ai l’impression qu’elle ne conçoit pas le fait d’agir avec de la morale ! Sa morale finit par lui échapper quand elle entre dans l’agence de sa tante et je trouvais ça dommage. Comme dit le respect et les objets ne s’accordent pas.

En clair : si l’on n’est pas du tout habitué au young adulte et que vous n’êtes pas pointilleux je vous le conseille. Sérieusement il est très facile à lire et on se laisse faire finalement c’est une très bonne découverte je ne peux le nier.

 

Romance Erotisme

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×