Audrey Carlan_Calendar girl : Février

Fevrier

160 pages

4 eme de couverture :

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.
L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

****

J’ai été assez surprise par ce tome 2, dans l’ensemble cette lecture est appréciable. Ce tome deux est différent du tome 1. Maintenant que j’ai lu les deux tomes celui de janvier m’a beaucoup plus touché et attiré. J’ai adoré le personnage de Wes était mon préféré, il avait un charme stéréotypé qui est très appréciable qu’on ne retrouve pas avec ce nouveau personnage. Il s’agit d’un peintre français qui réalise des nues et qui emprunte Mia pour une durée d’un mois. La narration reste assez fluide et je trouvais ça très agréable.

 

Je n’ai pas été très charmé par ce peintre qui n’est pas du tout sensationnel, mais plutôt bizarre. Il avait un tic de langage très énervant. C’est à ce moment-là que j’aurais préféré avec Wes. Ce personnage est plus déluré que le précédent c’était vraiment gênant. J’ai trouvé Mia plus posée, légèrement plus lucide même si elle reste toujours délurée. Je me suis surprise à être d’accord avec elle ! Secrètement je veux qu’elle finisse avec Wes, je les trouvais tellement mignons ensemble. Je pense que Mia a été vraiment dure avec Wes quand il a essayé de l’aider par amour. Mais bon elle n’a pas réellement de moral.

En clair : Je suis encore mitigé par cette lecture parce qu’elle est vraiment bien mais d’un autre côté on déteste ce personnage principal qui est à l’encontre de la lucidité. j’attends de lire le tome de Mars !

 

Romance Erotisme

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×