Anne Beddingfield- L'inconnue du Queen's Gate

Inconnueduqg

277 pages

4 eme de couverture :

A l'entresol du grand hôtel particulier londonien de la famille Hewes, Beth Huntly règne sur les fourneaux et trois servantes, d'une main aussi ferme que talentueuse. Un soir d'hiver apparemment comme les autres, alors qu'elle se rend au jardin pour, comme à son habitude, fumer discrètement un cigare, elle fait une macabre découverte : le corps d'une femme, inconnue, gît dans le labyrinthe, un poignard planté dans le cou. Très vite, les soupçons se portent sur le valet indien au service de Lord Hewes. Après tout, n'est-ce pas lui qui a offert l'arme du crime, un kriss malais, au maître de maison ? Mais Beth ne croit pas à la culpabilité de Rajiv - qu'elle connaît particulièrement bien puisqu'elle partage régulièrement avec lui l'exiguïté de sa petite chambre de domestique... La jeune femme au caractère volontaire est bien déterminée à découvrir qui a commis ce meurtre.

****

Je ne sais pas vraiment qu'en penser, il n’est pas du tout comme la couverture, on s’attend à une enquête policière des années 2000 avec des tas d’intrigues , de l’action mais on se rend vite compte que c’est une histoire policière des années 1800 ce qui limite considérablement l’action, vu qu’à l’époque ils ne savent pas ce que nous connaissons aujourd’hui. C’est vrai que je me suis sentis comme une extraterrestre en lisant tous les commentaires positifs émanant d’un peu partout. C’est vrai qu’il n’est pas mal. Je trouve cela vraiment dommage qu’il soit noté en tant que policier alors que nous y sommes très peu confrontés. Je ne suis pas complètement négative, j’ai adoré l’univers, l’époque, les personnages. C’est une période que nous apprenons à connaître dans les livres ou bien les documentaires et je trouve cette période tellement fascinante que je n’avais plus fait attention à cette enquête.

Les différents personnages ont cette retenue liée à l’époque qui est vraiment sympathique je trouve que cela diffère des personnages que l’on peut rencontrer aujourd’hui dans les romans. Je ne me suis pas identifié à Beth mais j’ai eu envie de l’avoir en amie. Beth est le personnage principal qui va guider et comprendre le meurtre de la jeune femme assassinée dans la maison de ses employeurs. Je dois dire que c’est un personnage qui n’a pas connu l’éducation, de nos jours on trouve ça normal de savoir lire mais elle ne le sait pas et pourtant elle arrive à se débrouiller. De plus c’est une femme qui a la tête sur les épaules et elle est capable de tout pour protéger son amant, domestique lui aussi au sein de la maison, du crime qui s’est joué. Il y a d’autres personnages qui sont cités pour qu’on comprenne comme le tueur et la prostituée qui fait partie du mouvement féministe mais ils ne sont pas aussi développé que Beth.Ce n’est pas vraiment un problème . Comme on ne s’identifier pas aux personnages on avait cette omniscience du récit qui nous m’initient dans le récit comme une ceinture de sécurité. Le récit est construit de façon a se que les points de vus se succèdent et c’était très fluide. Même si l’écriture et la narration étaient bien écrites, j’ai mis beaucoup de temps à le lire je n’avais pas le petit plus qui fait qu’on le dévore d’un coup.

En clair : je pense que l’on doit au moins être intéressé par cette période de l’histoire parce qu’on entre facilement dans cet univers et ça nous berce. Je ne vous offre pas un avis négatif mais plutôt mitigé. Si la curiosité vous pousse à le lire ne vous privez pas !


 

 

 

Policier

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×