Amélie Romarin_Le dernier train

Le dernier train



122 pages 

4 eme de couverture :

« J’ouvre les yeux. À ma grande surprise, je découvre que je suis dehors. Je regarde le ciel sans comprendre. Des nuages blancs recouvrent toute la surface du ciel. Le bruit de la mer parvient encore à mes oreilles et je comprends que mon corps est posé sur le sable. Je tourne la tête à droite et puis à gauche. La plage. Je suis à la plage… » Lindsay, fraîchement diplômée, décide de tout quitter et de commencer une nouvelle vie…

 

~

L’auteure

Il s’agit d’une auteure autoéditée qui m’a parlé de son livre et je me suis dit pourquoi pas. Le titre de ce livre est très intrigant on peut s’imaginer pleins de scénario sans avoir ouvert ce livre. J’aimais beaucoup l’idée de lire son premier roman, on a une sorte de grande responsabilité mais franchement je n’ai pas été déçu !

 

L’histoire

Il s’agit d’une nouvelle assez courte mais efficace en soi. On rencontre Lindsay qui décide de partir en Flandre. Elle quitte tout ce qu’elle connaît, ses repères pour se constituer une nouvelle vie ailleurs. J’ai eu du mal avec ses monologues intérieurs qui était beaucoup trop narcissique mais ils restent nécessaires pour mieux comprendre ce personnage, comprendre pourquoi il agit ainsi et cela répond à la major partie de nos questions donc j’ai fini par passer outre. Le roman est assez linéaire dans l’ensemble avec un élément perturbateur qui apporte la douceur suffisante au roman pour qu’on l’apprécie pleinement. C’est assez perturbant de ce dire qu’elle a quitté sa famille, son copain ( parce qu’il ne voulait pas la suivre en wallonie) pour simplement rester seule en Flandre. Je suis quand même resté sur ma fin j’ai trouvé cette nouvelle très courte certes elle reste très efficace mais j’aurais aimé plus un après ou que sais-je. En tout cas cette fin ferme la boucle de cette histoire.

 

Les personnages

On apprend à connaître Lindsay, on ne comprend pas réellement cette volonté de couper les ponts avec sa famille, elle qui critique son oncle. Hors Lindsay est exactement comme son oncle elle quitte tout pour une nouvelle vie. Je crois que c’est le personnage qui m’a causé de l’incompréhension du moins au début. Puis Mathias a fait son entré. C’est le personnage masculin par excellence, celui qu’on rêve d’avoir, celui qui est patient, compréhensif, amoureux mais le cache. Mathias est mon personnage préféré. Certes il est très idéalisé mais il m’a fait tellement rêvé que cela ne peut faire que du bien.

 

Conclusion

J’ai apprécié cette découverte. Cette lecture n’est vraiment pas méchante, elle est très agréable et divertissante surtout quand Mathias est arrivé. Ce format-là le rend plus efficace. Qu’est-ce que vous attendez ? Laissez-vus tenter !

 

Jeunesse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×