Horreur

  • Le silence des agneaux - Thomas Harris

    Le silence des agneaux

    377 pages 

     

    Le FBI est mis en échec par un psychopathe qui accumule les meurtres dans le seul but de récupérer leur peau. Lorsqu'il enlève la fille d'un sénateur, les fédéraux confient à la jeune Clarice Starling, encore élève stagiaire, l'inquiétante mission d'interroger le Dr Hannibal Lecter, emprisonné à vie pour meurtres et cannibalisme. L'ancien psychiatre, grâce à ses connaissances sur la psychologie des déviants criminels, reste la seule personne à pouvoir mettre le FBI sur la piste du tueur. Lecter accepte de communiquer avec Clarice mais à la condition qu'elle dévoile ses peurs, ses souvenirs d'enfance. En échange, il va peut-être l'aider à retrouver le tueur...

     

    * - * - * - * - * - * - * - * - * - *

     

    Une délicieuse lecture ! 

    C’est un livre qui est très bien construit, on est emporté aux côtés de Clarice Starling élève stagiaire au sein du FBI, et on ressent ses appréhensions, ses peurs, son stresse mais également son assurance tout au long de l’histoire ! L’action ne s’arrête pas, on est tout au long de la lecture à la poursuite d’un tueur qui vient désormais d’enlever la fille du sénateur. Entant que lecteur nous n’avons presque qu’aucun répit, il va s’en dire qu’il est impossible donc de s’ennuyer pendant cette lecture.

     

    Le Dr Hannibal Lecter et l'agent Clarice Starling.

     

    Le Dr Lecter est un personnage très intéressant, mais qui contrairement à certains ne me fait pas peur plus que ça, oui oui, je le trouve même gentil.. Allez savoir pourquoi. C’est un homme avec une grande mémoire, beaucoup de suspens et quelqu’un de mon point de vue très attachant. On ressent qu’il est traité comme un animal par la plupart des personnes qui l’entourent, et qu’il attire la curiosité des autres. Mais à l’inverse on comprend que la nouvelle recrue du FBI le fascine et l’intrigue également. Il se dégage quelque chose de fort entre ses deux personnages, une complicité et surtout une confiance presque absolue et inexpliquée.

    J’ai trouvé très impressionnant la façon dont réfléchissaient le Dr Hannibal Lecter et L’agent Starling et surtout la façon dont ils communiquent ensemble, sous forme d’échanges donnant-donnant afin que chacun y trouve son compte. De plus je ne trouve pas qu’Hannibal soit quelqu’un de dérangé, mais plutôt une personne très intelligente qui est incomprise puisqu’il mange des personnes soit par vengeance, soit pas nécessité, je pense que pour lui cette façon de manger les gens est égale à une condamnation sans procès, de la part du juge.

     

    Une adaptation cinématographique réussie

    Je n’ai malheureusement pas été surprise de la façon dont Starling trouve le tuer, de la façon dont se déroule l’histoire également car je venais de découvrir tous les films quelques temps avant, je ne comptais pas spécialement lire les livres mais je suis tombée sur celui-là dans une boite à livre et il m’a fait de l’œil, j’ai donc cédé. Evidemment j’ai lu celui-là en attendant de me procurer les livres avant et après, donc j’ai commencé cette saga dans le désordre..POur avoir vu le film et lu le lire, je n'ai pas de préférence entre l'un ou l'autre car certains détails évoqués dans le livre et non présents dans le films m'ont fait pencher pour lui mais certains scènes du film non décrites dans el livre à fait rééquilibrer la balance. 

     

    En conclusion

    C'est un très bon livre, et une très bonne adapation cinématographique, où les personnages sont merveilleusement bien joués par Anthony Hopkins et Jodie Foester dans les rôles d'Hannibal et de l'agent Starling.

     

     

     

  • Exilium Les legs noirs première partie - Frédéric Bellec

    Exilium 2

    320 pages

     

    C’était il y a quatre mois, lors de mon premier face-à-face avec les rigueurs de l’hiver saint-amandois. Trois discrets élèves du lycée où j’exerce comme pion m’ouvraient les yeux sur leur étrange faculté de se transformer en une improbable et redoutable créature. Je fus terrorisé. Mais ils m’aidèrent à surmonter mes peurs pour comprendre leur place dans l’ordre naturel des choses. Je devins leur meneur, et l’un d’entre eux mon gardien.

    C’était il y a quatre mois, lors de mon premier face-à-face avec les rigueurs de l’hiver saint-amandois. Trois discrets élèves du lycée où j’exerce comme pion m’ouvraient les yeux sur leur étrange faculté de se transformer en une improbable et redoutable créature. Je fus terrorisé. Mais ils m’aidèrent à surmonter mes peurs pour comprendre leur place dans l’ordre naturel des choses. Je devins leur meneur, et l’un d’entre eux mon gardien.
    Partager cette expérience dans mon premier témoignage fut éprouvant mais me servit de thérapie post-traumatique. Je restai convaincu qu’après cela plus rien ne pourrait m’effrayer.
    Jusqu’à ma confrontation avec quelque chose de plus grand, plus fort, imprévisible. Et pour la première fois : maléfique !
    Cet ouvrage relate les événements survenus après ceux rapportés dans mon premier témoignage.

     


    * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - *

     

    Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur, Frédéric Bellec pour sa gentillesse ainsi que BoD pour ce service presse.

     


    Impatiente comme une puce de me retrouver à nouveau dans l’univers d’Exilium en compagnie de Fred et des Legs, c’est du coup dès réception que j’ai plongé dans la lecture de ce second tome. 

    J’ai été surprise lors de ma rentrée dans l’histoire car je pensais retrouver directement mes compagnons si fascinants pour en apprendre plus sur les évènements de l’hiver dernier mais je n’étais pas déçue car avec ce petit passage dans les années 1771, j’en ai su un peu plus sur cette mystérieuse apparition dans l’arbre de la cours. De retour à notre époque, la lecture fut un véritable délice ! Des évènements étranges se sont produits en présence de Lewis et sa dulcinée, on évolue donc avec cette peur, la peur de l’inconnue, car les questions se pressent et s’accumulent mais aucune réponse ne vient soulager cette envie de savoir. 

    Toujours aussi contente de retrouver le trio Lewis, Guilhem et Kevin, ils sont toujours autant attachants. J’ai beaucoup été touchées par Guilhem et Kevin, je ne peux vous en dire plus, si vous voulez savoir, il faudra le lire (ahah la sadique, bah ouais, sinon c’est un spoil) 

    On évolue constructivement aux côtés de Fred qui commence à assimiler les conseils de l’Abbé dans sa nouvelle fonction de meneur et on en découvre plus sur Maïwenn qui est surprenante ! Cette fille me fascine de par sa personnalité, sa maturité et son don exceptionnel. Je suis heureuse d’en avoir appris plus sur elle et j’espère vraiment la retrouver dans les prochains livres.

    Avec cette fin, j’ai vraiment l’eau à la bouche pour savoir comment l’histoire va évoluer, et enfin avoir des réponses à mes questions ! 

     

     

    " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # " # "

     

    "Le courage, c'est pas ne plus avoir peur, c'est de la surmonter. Celui qui vit sans peur ne peut pas être courageux. C'est parce que tu domines ta peur que tu peux prendre de bonnes décisions. Alors, ne touche à rien, reste comme tu es !" Guilhem

     

    Vous pouvez découvrir les ouvrages de BoD ici : https://www.bod.fr/boutique-en-ligne.html

    Vous pouvez découvrir l'univers d'Exilium sur : http://exilium.leroman.fr et sur Telechargement 1

     

  • Paige McKenzie - Sunshine

    Sunshine

    304 pages

    4 eme de couverture :

    L’univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l’autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu’elle choisie sur Internet. Sunshine constate que rien n’est à son goût : la maison est décrépie, l’intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l’air, l’humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l’étage. Bizarrement, sa mère n’entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu’il s’agit de l’esprit d’une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s’habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique... Au cours d’une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l’eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n’y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu’il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement…

    ****

    J’ai adoré ce livre du début à la fin ! D’habitude je ne lis pas de livre ‘’ horreur’’  mais là c’était juste addictif, je préférais même les scènes d’apparition avec la petite fille. Je dois avouer que l’histoire est vraiment bien faite, je pense que les personnes qui croient au fantôme sont plus réceptif à ce genre d’histoire. On se laisse facilement happer par cette sorte d’initiation pour sauver la mère de Sunshine qui est possédée par un démon puissant. Le livre est fait d’une manière à ce que même si on a peur on doit savoir. En quelque sorte on doit prendre son courage à deux mains pour aider et suivre Sunshine. c’est à ce moment qu’on commence à se poser des questions. Comment est morte la petite fille ? Comment sauver sa mère possédée ? Comment trouver les bonnes personnes qui pourrait l’aider ?

    Sunshine est un personnage vraiment intéressant parce que malgré son âge, elle fait la part des choses tout en restant naive. Même si personne ne la croit elle va au bout des choses. Je parle notamment de croire aux fantômes. C’est assez frustrant parce que le lecteur finit par y croire mais ne peut pas l’aider. Le personnage de Sunshine est assez bien construit parce que d’une certaine manière Sunshine était une pièce du puzzle essentiel pour sa mission. Elle a toujours était passionné par les vieilles choses, elle s’habille avec des vêtements anciens et quand elle en voit un elle est immédiatement attirée. Les fantômes font partie du passé. Il y a 4 personnages clefs dans cette histoire Sunshine, Nolan, la mère de Sunshine et son mentor, tous ont un rôle pour nous faire vivre la meilleure histoire de fantôme/ enquête possible. J’ai aimé tous ces personnages que ce soit Nolan l’intrépide qui part à l’aventure tête baisée, sa mère qui est tellement compréhensive optimiste et gentille puis surtout le mentor qui est d'une bizarrerie extrême quand on ne la connaît pas. L’histoire est bien évidement sur fond d’histoire d’amour entre Sunshine et Nolan et je trouvais cela très mignon parce que Nolan ferait n’importe quoi pour Sunshine.

    En clair : ce livre est vraiment à lire, pour celles qui l’ont dans la PAL ou la bibliothèque. Il traite d’un sujet commun avec une légèreté qui fait du bien et je le conseille vivement.

×