7 - Richard Montanari

7

534 pages

Résumé : Badlands, le quartier le plus désolé de Philadelphie, un ramassis d'espoirs déçus, de rêves brisés, d'existences détruites. C'est là, dans un appartement insalubre, que l'on découvre le corps d'une jeune femme, minutieusement disposé dans une mise en scène macabre. Lorsqu'un homme téléphone à la police pour revendiquer le meurtre, celle-ci, venue l'appréhender, ne découvre qu'un coeur humain et un message crypté. Ludus : " jeu ", en latin. Telles sont les cinq seules lettres dont vont disposer Byrne et Balzano pour tenter de comprendre les agissements d'un meurtrier pervers, machiavélique et diablement joueur. Car c'est bien d'un jeu macabre qu'il s'agit, le tueur mettant en place un méticuleux puzzle mortel, inspiré d'un casse-tête chinois millénaire, dont seule la résolution peut conduire à l'homme qui se cache derrière ces atrocités. L'homme qui a pris Badlands comme terrain de jeu. L'homme qui dicte les règles.

 

* _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ * _ *

 

On est rapidement pris dans l’histoire, aux côtés des inspecteurs de Philadelphie, Jessica Balzano et Kevin Byrne et  d'autres personnes constituant les forces de l’ordre de cette petite ville de l’amour, c’est mon premier roman de cet auteur et j’ai été transporté le long des lignes.

J’ai aimé passé des enquêteurs, aux victimes, et ensuite au tueur. Ce livre est divisé en 3 parties, la première m’a plu, mais j’ai détesté connaitre les raisons de ses actes et d’avoir eu un nom à mettre sur le visage du tueur, j’aurais préféré qu’il reste dans l’ombre, qu’on ne connaisse rien sur lui ni sur sa vie afin de pouvoir mener l’enquête aux côtés de inspecteurs de Phili.

Une fois arrivée au milieu du livre, au niveau de la deuxième partie, j’ai trouvé l’histoire monotone, je savais que d’autres filles allait être enlevées, l’envie de lire le reste des pages à un peu disparue, néanmoins arrivée à la troisième partie du livre je me suis réconcilié avec l’histoire, car elle prenait un rythme effrénée, avec une énigme à résoudre dans un délais annoncé. Dans cette partie, elle ressemblait plus à un thriller, avec enfin, cette énigme, que j’ai tant attendue depuis la lecture du résumé. Je dois avouer que la fin m’a un peu surprise, m’étant ennuyé depuis le début, je pensais que l’histoire allait finir sur le même fil, d’une manière banale, mais ce ne fut pas le cas. J’ai adoré être sortie du livre pas sur un meurtre mais sur l’histoire des enquêteurs Byrne et Balzano quelques temps après.

En clair c’est une histoire que j’ai aimé lire mais sans plus, je n’ai pas ressenti de stress, comme j’ai l’habitude d’avoir en lisant des thrillers. Comme la fin fût plus rythmée que le début, je pense que je lirais Psycho que j’ai dans ma Bibliothèque pour pouvoir comparer et voir si l’auteur arrivera avec ce second livre à me faire ressentir des émotions fortes.

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bloggers

Cherchez-vous un magasine 100 % livresque jeunesse ou bien young adulte ?

Bloggers' est fait pour toi ! De plus il regroupe des actualités divers, des conseils de lecture, des concours et bien plus encore ! 

Ça te dis ? c'est par là 

Abonne-toi tu verras c'est magique !

 

 

×